Projet Crécerelle

Au cours de l’année 2009, nous avons développé un projet sur la conservation de la crécerelle d’Amérique. Autrefois très abondante, cette espèce a vu ses populations décliner au Canada et aux États-Unis depuis les dernières années. La principale cause du déclin des populations est la perte des sites de nidification. Au printemps 2009, 50 nichoirs ont été installés dans la région de la Capital-Nationale afin d’augmenter le nombre de site de nidification. En 2011, 40 nouveaux nichoirs ont été installés.

Nous visitons l’ensemble des nichoirs deux fois par année. Une première tournée est effectuée en mars afin de nettoyer les nichoirs et y mettre une nouvelle paillasse juste avant l’arrivée de la migration des crécerelles. Une deuxième tournée est effectuée en juin afin de voir si des nichées sont présentes dans les nichoirs. Si c’est le cas, une troisième sortie est effectuée en juillet, seulement aux endroits où les nichoirs ont été occupés, afin de baguer les oisillons. Cela nous permet de récolter des données afin de savoir, par exemple, si les faucons crécerelles reviennent au même site de nidification ou encore les données nous permettent de suivre l'état des populations. Ce projet a également une portée éducative en sensibilisant les propriétaires de terres où les nichoirs sont installés.

Les crécerelles affectionnent les lisières de forêts permettant une vue dégagée d’un champ en friche. Les champs de monoculture ne sont pas leurs préférés. Nos nichoirs sont posés sur des arbres ou sur des granges abandonnées. Les sites sont isolés des activités humaines; au moins 1 km les sépare des maisons les plus proches.

En 2012, cinq oisillons d’un nichoir ont été bagués. Les autres nichoirs occupés ont été abandonnés au cours de la période de nidification.

En 2013, quatre oisillons d’un nichoir ont été bagués. Les deux autres nichoirs qui étaient occupés ont été abandonnés au cours de la période de nidification.

Nous ne connaissons pas les causes exactes des abandons. Cela peut très bien être dû à un dérangement, à un manque de nourriture, à une mortalité, à une maladie, etc.

 

Personnes ressources

Si vous êtes intéressé.e.s à vous impliquez dans le projet crécerelle d'Amérique, ou que vous êtes intéressé.e.s à avoir un nichoir sur votre propriété, vous pouvez contacter David Dussault, responsable du projet, à l'adresse suivante david.dussault.3@ulaval.ca.

Wildlife - Université Laval
1045 Avenue de la Médecine, Pavillon Vachon, local 3043, Ste-Foy (Québec) G1V 0A6
Courriel : wildlife.ulaval@gmail.com
Facebook
Ce site utilise TYPO3 Réalisation: Équipe Tactic